Communiqué / Léa LACROIX prolonge au Centre de Formation

Les joueuses sont parties en vacances, car la reprise est prévue pour le 12 juillet. Mais nous avons encore quelques annonces à vous faire. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous annoncer que Léa LACROIX a prolongé pour 1 saison supplémentaire au Centre de Formation du Bourg de Péage Drôme Handball.

Léa LACROIX

21 ans
Demi-centre

Anciennement : Pôle Sud 38
Cela fait 2 saisons que Léa joue à Bourg de Péage, 1 saison seulement avec la réserve, 1 saison avec le Centre de Formation, et elle renouvelle pour 1 saison.

Présentation

Léa vient de Grenoble, elle jouait à Pôle Sud et faisait partie du Pôle de Chambéry. Lorsque Pôle Sud a rencontré des difficultés financières, Léa s’est retrouvée sans club… « J’ai contacté Geoffrey (TERVER, le coach de l’équipe réserve), car je voulais jouer à Bourg de Péage. Comme j’ai fait une bonne saison, ils m’ont proposé d’intégrer le Centre de Formation la saison suivante, j’avais 20 ans. »

Léa a donc un parcours un peu original. Elle a intégré le Centre de Formation à 20 ans, contrairement au parcours traditionnel où les jeunes joueuses intègrent un Centre juste après leur Bac, à 18 ans. Léa ne peut donc prolonger que d’une année supplémentaire, car l’âge limite en Centre de Formation est 22 ans : âge qu’elle aura l’an prochain.

Premier match en LFH

En dehors de son intégration au Centre de Formation qui est assez atypique, Léa a vu aussi un coup du sort tourner en sa faveur… Suite à la blessure d’Eva TURPIN (en janvier), Léa a eu l’opportunité de jouer en LFH dès sa première année en Centre de Formation… et de marquer plusieurs buts !

« J’avais participé aux matchs amicaux d’été et j’ai été plusieurs fois dans l’équipe sans jouer (en déplacement à Chambray et à domicile contre Dijon, en février). Le premier match où je suis entrée en jeu, je crois que c’était contre Paris (à Paris, le 16 février). Et j’ai mis 4 buts. Sans pression (alors que d’habitude je me mets la pression pour rien). Les joueuses adverses ne me connaissaient pas. Du coup, ça m’a paru bizarre de pouvoir jouer aussi facilement.

Je n’ai pas réalisé tout de suite que j’avais mis 4 buts lors de mon premier match. J’ai senti les joueuses derrière moi, et Camille… »

Un début comme dans un rêve, où Léa a pu avoir de plus en plus de temps de jeu en LFH, et marquer des buts (25 au total cette saison).

« Au début, comme les joueuses et les gardiennes ne me connaissaient pas : je marquais. Après, elles ont fait de la vidéo et j’ai eu plus de mal à marquer, car elles anticipaient ce que j’allais faire. »

Différents rôles : joueuse de la réserve ou de la LFH

« Avec l’équipe réserve j’étais une des plus expérimentées, alors qu’avec la LFH j’étais une des plus jeunes. » Lorsqu’on lui demande ce que ça a changé pour elle d’intégrer le Centre de Formation, par rapport au fait d’être une joueuse de la réserve, elle répond : « J’ai eu quasiment le double d’entraînements, en intégrant le Centre de Formation par rapport à l’équipe réserve. » Elle ajoute aussi : « Le niveau était plus dur, mais à la fois plus stimulant. »

Objectifs

« Camille m’a dit que j’allais faire une grande partie de la saison avec la N1. Je m’y attendais car je suis la remplaçante d’une blessée. Je sais que je n’ai pas encore totalement le niveau de la LFH, et je dois encore travailler. J’espère au plus vite réintégrer la LFH, et j’espère signer un contrat pro à la fin de mon Centre de Formation. »

On ne doute pas qu’après avoir goûté au haut niveau, et réussi à impressionner par ses prestations, Léa aura à cœur de retrouver la LFH.

« J’ai envie de bosser individuellement, même sur le plan mental avec Cédric Houver (le préparateur physique et mental). (…)Il faut que je fasse une bonne saison, c’est la saison qui va diriger si j’aurai un contrat pro ou pas. Il va falloir que je joue bien. »

– – – – – – – – –

Nous souhaitons donc à Léa une année pleine de progression, sans se mettre trop la pression pour la retrouver bientôt sur les terrains de la Ligue Butagaz Energie (le nouveau nom du Championnat de 1ère Division Féminine de Handball).

CLASSEMENT LFH 2019-2020
1CHAMBRAY TOURAINE
2BREST BRETAGNE
3NANTES ATLANTIQUE
4PARIS 92
5JDA DIJON
6ES BESANÇON FEMININ
7BOURG DE PÉAGE DRÔME HANDBALL
8MÉRIGNAC
9TOULON ST CYR
10FLEURY LOIRET
11OGC NICE CÔTE D'AZUR
12METZ
Premiers Partenaires
Newsletter
CAPTCHA
S'il vous plaît patienter ...