LFH : après le match contre St Amand (13/10/2018)

Il y a quelques semaines, j’avais sorti la formule : « l’an dernier on a fait belote, cette année on fera rebelote ». En début de saison, d’expliquer que le championnat s’était considérablement renforcé, que viser un résultat similaire à la saison passée était une belle ambition puisque nous avons la même équipe. Avec une feuille de route similaire en termes de nombre de victoires, c’est-à-dire sous le signe de la progression, avec une proportion de victoire qui s’augmente de la phase aller à la phase retour puis en playdown. Et pour terminer le rappel de ma projection initiale, considérant que les équipes qui avaient fini devant nous se sont plus renforcées que nous, j’avais expliqué que les exploits seront surement moins nombreux, l’effet de surprise en moins également, et que j’aimerais faire 3 victoires sur les 4 matchs face à St Amand et Dijon, contre 2 sur 4 l’an passé face à nos concurrents directs.

Il y a un an nous avons fait belote à la 8ème journée avec notre première victoire contre Besançon. Nous venons de faire rebelote à la 8ème journée contre St Amand. Sur un match qui avait un vrai avant-goût de playdown. Ce sont des matchs que nous connaissons mieux maintenant. Ils sont très différents de presque tous les autres, car on ne prend pas le costume de l’équipe qui cherche à faire un coup. C’est un match qui s’aborde et qui se joue différemment. On pense moins à tenter et plus à réussir. Ce qui peut être dangereux, l’aspect mental à toute son importance. Les gagner apporte un sentiment différent aussi. Toujours agréable bien entendu, mais on a plutôt le sentiment « d’avoir fait le job » que la fierté d’avoir fait un coup.

Continuons de faire le job et attendons de faire un coup. Je ne saurais vous dire quand. Peut-il être à Nice ou chez nous contre Fleury le 3 novembre. Difficile à dire, car cela dépend aussi beaucoup du niveau de forme et de confiance de l’adversaire, puisqu’ils sont plus armés que l’an passé. Un peu de désarmement ne serait pas de refus pour nous ouvrir des brèches. Mais il y aura bien quelques opportunités.

Pour parler de Nice, leurs résultats donnent le ton. Ils ont par exemple gagné face à Fleury, Chambray, Toulon, fait match nul contre Besançon et perdu contre Brest et Metz. Et vaincu St Amand de 19 buts. Les arrivées de Agathe, Skolkova et Tandjan, respectivement 4ème ,7ème et 14ème meilleure buteuse de la saison passée, sont venues compléter un groupe déjà bien étoffé qui avait fini 4ème de la saison régulière, puis finalement raté l’Europe pour une place à l’issue des playoff (6ème). Cette saison ils font vraiment parti des prétendants, c’est du lourd, avec un modèle de club très différent du nôtre. Il devrait y avoir entre 200 et 300 spectateurs, ils ont une collaboration avec le club de foot (le président du hand est aussi président de la section amateur du club de l’OGC Nice foot) qui leur apporte sur le plan structurel, une organisation différente de leur filière jeune, et un budget prévisionnel annoncé à 1,2 millions cette saison. Leur équipe première est une composition de grand talent et de joueuses confirmées à très haut niveau, comme ils ont toujours eu par le passé (Nicolas, Darleux, Lacrabère, etc.…). Parmi les grands talents, l’une des petites du handball français, Jannela Blonbou, 20 ans et déjà en équipe de France. Donc en toute logique Nice devrait s’imposer chez lui. Une nouvelle montagne face à nous, trouvons le chemin des cols.

Camille COMTE

CLASSEMENT LFH 2018-2019
1METZ27 pts
2BREST BRETAGNE26 pts
3PARIS 9223 pts
4OGC NICE CÔTE D'AZUR23 pts
5ES BESANÇON FEMININ22 pts
6NANTES ATLANTIQUE20 pts
7CHAMBRAY TOURAINE18 pts
8TOULON ST CYR15 pts
9JDA DIJON HAND15 pts
10FLEURY LOIRET14 pts
11BOURG DE PEAGE DROME HANDBALL14 pts
12ST AMAND11 pts
Premiers Partenaires
Newsletter