Camille coache le public – 12/09/2018

Crédit photo : David Jimenez

Mes deux premiers articles de la saison ont été consacrés à la feuille de route qui nous mènera à notre objectif, et l’implication du public pour créer de nouvelles surprises cette saison. Celui précédent Metz donne la marche à suivre, celui précédent Brest donne le ton à donner cette saison.

Si on lie les deux, on peut dire que de surprendre une deuxième fois nos adversaires ne sera pas simple, car pour remplir notre objectif qui est le maintien, il nous faudra faire des exploits pour aller le décrocher, avec le plus de sérénité possible.  Alors je fais appel à vous cher public. Notre équipe est habituée à entendre un public qui est derrière elle. C’est l’un des ingrédients de nos exploits. Bien que nous ayons plusieurs recettes car nous avons aussi réalisé des exploits à Paris et à Nice l’an dernier, l’exploit à domicile à une saveur sans pareille. Vous êtes un ingrédient dont on acceptera toujours un dosage plus conséquent. Et c’est l’objectif que vous devez vous fixer. Cette équipe passée de la 22ème à la 10ème place en 3 ans, doit rester la 10ème meilleure équipe française, et ça ne sera pas simple dans cette 1ère division qui est en train de devenir la meilleure du monde. Cette évolution de l’équipe est aussi l’évolution de notre structure, le club grandit jour après jour. Le public a également suivi cette évolution, en étant de plus en plus nombreux, de plus en plus bruyant. Les commentaires de BEIN SPORT ont été élogieux sur ce que l’on est capable de produire ensemble.

Restons en mouvement, ne nous reposons pas sur nos lauriers, ou alors dans une division qui se renforce, dans un handball féminin qui se professionnalise, nous n’aurons plus notre place si l’on reste à quai. Lors de notre préparation estivale, j’ai fait travailler l’équipe sur le dépassement de soi. Ce qui ne se résumait pas uniquement à faire des choses que l’on redoute ; bien que manger des insectes, des abats ou que de se retrouver en pleine nuit sans téléphone en pleine forêt non loin des loups, ou encore se lancer à 40km/h sur l’eau avec des skis et dans les airs en parapente ont été certains de nos défis. L’idée était de mettre en mouvement les joueuses, d’accepter un peu de changement, qui parfois se résume à explorer les champs de la préparation mentale, parfois de se rendre compte pour de bon que l’on peut prendre plus de responsabilité dans le tir lors des matchs. Car parfois nos représentations nous bloquent, il y a des limites que l’on se pose à soi-même mais qui ne sont pas insurmontables. Insurmontable n’est pas impossible.

Tout comme le timide en tribune peut donner de la voix. Il faudra peut-être qu’il passe par l’étape de taper dans ses mains, doucement au début puis vigoureusement ensuite. Chacun doit se poser la question de comment je peux être meilleur. Pour les plus avertis, j’ai fait une proposition lors de mon article précédent Brest, c’est la trajectoire que j’aimerai pouvoir donner cette saison. Un public dont l’impact nous aide à accentuer nos émotions positives mais aussi rend la tâche plus difficile pour l’adversaire. C’est dans le paragraphe « déceler les émotions adverses ». Pour ceux qui étaient présent contre Metz, on a pu percevoir les moments où l’équipe visiteuse est dans le dur, les comportements des messines, leur frustration de ne pas réussir à jouer au niveau où elles ont l’habitude d’évoluer. Certainement que du côté des supporters, pour une partie, on expliquera que son équipe n’était pas dans un grand jour, que la raison de leur performance en demi-teinte est en interne puis qu’on les a vu maintes fois faire beaucoup mieux. Pour ceux de chez nous qui ont compris comment l’on a abordé ce match, écouter les discours sur l’estrade d’après match par exemple, les raisons sont multiples. Et nous, acteur de terrain et de tribune, avons notre part de responsabilité. C’était même ce que l’on souhaitait réaliser. S’entrainer à faire baisser de niveau l’adversaire. Le weekend dernier cette baisse n’était pas suffisante pour l’emporter mais face à d’autres cela nous aidera à gagner des matchs qui, sur le papier, n’étaient pas pour nous.

Mercredi face à Chambray nous en aurons besoin. Les 2 dernières fois que Chambray est venu ils ont perdu, même si en fin de saison ils finissent devant nous (en playoff depuis 2 ans), faire un exploit est possible. Il n’y aura pas de surprise chez elles, de la méfiance très certainement.  Soyez un public à la hauteur des exploits que l’on veut faire cette saison, passons encore un cap tous ensemble.

Crédit photo : David Jimenez

CLASSEMENT LFH 2018-2019
1METZ24 pts
2BREST BRETAGNE23 pts
3PARIS 9220 pts
4ES BESANÇON FEMININ19 pts
5OGC NICE CÔTE D'AZUR17 pts
6CHAMBRAY TOURAINE16 pts
7NANTES ATLANTIQUE16 pts
8TOULON ST CYR14 pts
9JDA DIJON HAND13 pts
10FLEURY LOIRET12 pts
11BOURG DE PEAGE DROME HANDBALL10 pts
12ST AMAND8 pts
Premiers Partenaires
Newsletter